Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

  • : Réunion Anciens Scouts 24èmeToulouse
  • Réunion Anciens Scouts 24èmeToulouse
  • : Les anciens scouts de la 24ème Toulouse. Dans les années 1960/1970 ils usaient le fond de leurs shorts en velours brun sur les bancs qu'ils avaient eux-mêmes construits à l'occasion d'un camp. 40 années plus tard, ils décident de se retrouver.
  • Contact

  • scout
  • Atteints par la soixantaine, quelques Anciens Scouts de la 24ème Toulouse se retrouvent annuellement avec leurs Ami(e)s autour d'un repas. À cet effet, ils ont rénové leurs antiques tentes,sorti leurs guitares et entonnent les chants traditionnel
  • Atteints par la soixantaine, quelques Anciens Scouts de la 24ème Toulouse se retrouvent annuellement avec leurs Ami(e)s autour d'un repas. À cet effet, ils ont rénové leurs antiques tentes,sorti leurs guitares et entonnent les chants traditionnel

Référencements

Rechercher

Où en est-elle ?


Pour les Jardiniers


Calendrier-lunaire.net

Nouvel An

5 octobre 2007 5 05 /10 /octobre /2007 18:19

Suite à notre article Opération survie relative à la pêche au couteau

Biologie :

Couteau-Vues.jpg

        Le couteau que nous avons péché ou « solen marginatus » est un  mollusque bivalve filtreur qui se nourrit de phytoplancton, sa tête est formée de deux tubes accolés, sortes de siphons expirateur et inspirateur, qui lui servent à son alimentation et à sa respiration branchiale, il possède un pied qui lui permet de s’enfoncer dans le sable, le tout protégé par une coquille lisse à charnière qui fait penser à un manche de couteau, d’ou son surnom; large de 1 à 2 cm et long de 10 à 20 cm, il vit en colonie en bord de mer dans le sable ou il peut s'enfoncer de 50 cm à 1 mètre.
Un peu de culture ça ne fait pas de mal !

Pêche :

        Le couteau est un appât incontournable pour la pêche, au même titre que l’arénicole (vu dans un précédent article), il permet en effet de réaliser des prises diversifiées et s’utilise tout au long de l’année aussi bien en surf-casting, qu’au bouchon, à la calée ou en bateau.

Cuisine :

        Le moment est "Solen-nel" et notre recette, succulente au demeurant, fait appel à tout ce qu’un scout, en opération survie en bord de mer, est à même de réaliser sans ingrédients du commerce.

Degorger.jpg

 

        En premier lieu, il ne faut pas oublier de faire dégorger les couteaux une à deux heures dans de l’eau de mer afin qu’ils éliminent d’eux mêmes le peu de sable qu’ils peuvent contenir (image ci-dessus).

        Cette étape effectuée, nous nous munissons d’un gril que nous recouvrons de feuilles de figuier afin d’éviter que les couteaux ne se dessèchent à proximité de la braise et nous les disposons côte à côte.

 

Couteau-Gril.gif

        Cette cuisson est un peu cruelle car les mollusques sont toujours vivants et manifestent leur désapprobation par des gesticulations, âmes sensibles s’abstenir…
maintenant ?… quand on mange une huitre...il paraitrait qu’elles pousse un petit cri… à vérifier ?
 
        Sur une bonne braise, il faut compter une cuisson de 10 à 15 mn. (selon les goûts !)


CuissonAJC.jpg
(Bison Tranquille était au gril et, de par le fait, ne pouvait être au moulin...)

 

A consommer de préférence chaud avec beurre demi-sel et pain…. fameux 
Le goût et la consistance sont proches de ceux du calamar !

        Une autre recette, moins rustique, que nous avons expérimentée grâce à Goujon Ordonné consiste, après la première cuisson, à les faire frire en beignet….. c’est également excellent !

         Une recette courante découverte sur le net consisterait à les tronçonner et les faire revenir à la poêle avec de l'ail et du persil.... mmmmh, nous n'y croyons pas vraiment !

A bientôt !

Partager cet article

Published by scout - dans Fiches Pratiques
commenter cet article

commentaires

Albert Frontenac de Québec 06/10/2007

Et ça se boit avec quoi ce truc , de la Bière ?

Antoine Ducresson 06/10/2007

Faut-il vraiment les faire griller, à la limite de la carbonisation, pour en tirer leur substantifique möelle et prendre un réel plasir à les déguster ?Sa consommation provoque t'elle vraiment un effet secondaire de type  euphorique ?

Robert Wald 06/10/2007

Je suggère un Riesling ou un Gewurzttraminer bien frais

Yvan Despoireaux 06/10/2007

Appâter les poissons avec un couteau, c'est une attaque à l'arme blanche. Déjà que l'hameçon est une arme contondante, si on y greffe un couteau, ... pauvres poissons !!!

Albert Frontenac de Québec 06/10/2007

Quand même une bonne bière de chez nous ça doit bien relever le truc, non?

Yvan Despoireaux 06/10/2007

à boire une bière, servir celle des Naufrageurs :http://www.saveur-biere.com/fiche-brasserie.php?brasserie=des-naufrageurs-st-georges-d-oleron ou mieux, une petite Biérataise.http://www.saveur-biere.com/fiche-brasserie.php?brasserie=la-bierataise-berat

Fourmi Démocrate 06/10/2007

Salut Bison Tranquille,Alors l'article de demain, c'est toi ou moi ? Goéland Espiègle parait être en stand by, il faut dire qu'il s'est beaucoup dépensé durant notre absence. et Goujon ordonné il n'avait pas quelque chose sous le pied ?A+ Fourmi Démocrate

Robert Wald 06/10/2007

A l'attention d'Yvan,Ton texte en jaune pour le site des naufrageurs, c'est pas terrible, il doit y avoir une erreur de manip.A+

Yvan Despoireaux 06/10/2007

La bière des Naufrageurs n'est pas mal, mais la Biérataise est vraiment supérieure. C'est pour cela que le lien n'est pas trop visible, mais en passant le mulot par dessus, on peut le rendre visible.

Albert Frontenac de Québec 07/10/2007

La Biérataise d'accord, mais où je la trouve à Chicoutimi. Moi je n'est que "de la Maudite", de "l'Eau Bénite", de "la Fin du Monde" ou de la "Labatt'x Classic" mais c'est pas terrible. Je vais essayer avec du "Four Roses", du Crown Royal", du "Canadian's Pippers" ou du "Canadian Mist"çà a du degré ces trucs,ça doit les booster les couteaux, tabarnac

Create a free blog on OverBlog.com! - Contact - Terms -