Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Réunion Anciens Scouts 24èmeToulouse
  • Réunion Anciens Scouts 24èmeToulouse
  • : Les anciens scouts de la 24ème Toulouse. Dans les années 1960/1970 ils usaient le fond de leurs shorts en velours brun sur les bancs qu'ils avaient eux-mêmes construits à l'occasion d'un camp. 40 années plus tard, ils décident de se retrouver.
  • Contact

  • scout
  • Atteints par la soixantaine, quelques Anciens Scouts de la 24ème Toulouse se retrouvent annuellement avec leurs Ami(e)s autour d'un repas. À cet effet, ils ont rénové leurs antiques tentes,sorti leurs guitares et entonnent les chants traditionnel
  • Atteints par la soixantaine, quelques Anciens Scouts de la 24ème Toulouse se retrouvent annuellement avec leurs Ami(e)s autour d'un repas. À cet effet, ils ont rénové leurs antiques tentes,sorti leurs guitares et entonnent les chants traditionnel

Référencements

Rechercher

Où en est-elle ?


Pour les Jardiniers


Calendrier-lunaire.net

Nouvel An

8 octobre 2007 1 08 /10 /octobre /2007 16:09
Pour ce type de "pêche à pied", il faut  attendre des marées basses de fort coefficient (80 minimum).  Il ne faut pas avoir peur de marcher pour regagner les  rochers les plus lointains, sous lesquels  on pourra trouver des spécimens remarquables. Equipé d'un panier, d'une paire de gants et d'une épuisette, c'est là que l'on trouvera des "étrilles" et de beaux "bouquets".

bassemer.jpg
Goujon Ordonné et Fourmi Démocrate se rendent au bout de cette langue de galets bien découverte , où ils comptent  (en chantant) "chercher fortune".

Macropipus-puber-copie-1.jpg
L’étrille (Macropipus puber)  est un crabe de taille moyenne, 8 à 12 cm de largeur pour 5 à 10 cm de longueur de carapace (pour des spécimens qui font la maille !), à la chair très appréciée des connaisseurs. Elle se cache dans les failles des falaises et sous les rochers, a une coloration rouge-brun-vert et possède deux gros yeux rouges, grâce à ses 2 pattes arrières natatoires (spatulées), c'est une excellente nageuse (Elle n'est pourtant pas entraînée par Philippe LUCAS) .
Elle est surnommée "batailler" en patois Oléronais, ce qui vous donne une idée de sa combativité:
Lorsque l’étrille est dérangée, elle se redresse en s’appuyant sur ses pattes arrières, met ses deux puissantes pinces en avant (Attention ! Cuidado ! Achtung ! ça fait mal) En cas de danger imminent, elle s'enfuit à l’opposé avec une grande vélocité (vous feriez pareil). Elle est donc difficile à attraper (de par le  fait de sa rapidité à se déplacer), et une stratégie de guerrier s'impose : avec une main il faut la pousser dans une direction et avec l’autre la récupérer : l'étrille n'est pas trop futée, mais elle peut vous étriller (Avoir des mots très dur, tirer à boulets rouges, ...). L'épuisette (et non pas l'étrille utilisée pour le pansage des chevaux) peut , alors, être d'un grand secours.

repas.jpg

Macrophage (qui mange des mets de taille supérieure à celle de leur bouche),  elle se nourrit de poissons, crevettes, cadavres et autres détritus (parfois de doigts de pêcheurs malhabiles). En somme,  elle est carnivore.


Petite étrille attrapée démocratiquement par une Fourmi héroïque.


Parallèlement à la pêche aux étrilles, Goujon Ordonné s'adonne avec volupté (il a volupté, à cause du cassoulet de la veille) à la pêche aux crevettes. Son épuisette au filet "maillé" est sans pitié pour les beaux spécimens.
Il faut tout d'abord soulever les rochers.
Astuce 24T : Ceux qui sont encore immergés dans l'eau sont plus légers que ceux qui sont découverts par la marée. (Tout corps plongé dans un liquide subit une poussée verticale, dirigée de bas en haut, égale au poids du liquide déplacé....Archimède) Toujours la culture...!
C'est en soulevant ces pierres que les étrilles commencent à filer vers l'Angleterre. Il faut soulever délicatement la roche pour éviter de troubler les eaux et, surtout, être très attentif !
etrille.jpgFourmi observeuse.
Seul, on ne peut pas faire grand chose, à moins de faire des frais supplémentaires avec l'achat d'un "croc" permettant de soulever les rochers. Bison Tranquille qui immortalisait cette séquence était mieux placé que Goujon Ordonné pour neutraliser une belle étrille que Fourmi Démocrate regarde partir avec regrets. Goujon en profite pour récolter les grosses crevettes qui, elles, sont moins effrayées.

caillou.jpg
Nous sommes loin de la côte et les rochers sont nombreux. Fourmi à la taille fine risque un tour de reins mais le jeu en vaut la chandelle : Goujon est à la fois sur 2 étrilles et plusieurs crevettes.

epuisette.jpg
Sans les effrayer, les crevettes sont poussées vers le réceptacle maillé de l'épuisette.

Le prélèvement "mesuré" étant suffisant, il ne faut pas oublier de regagner la plage, car l'heure fatidique de la remontée des eaux est sonnée. Les roches étant parsemées de belles huîtres, une petite cueillette s'impose et complètera la pêche.

crevette-rose.jpg
Mouette, Fauvette & Mésange se sont régalées.

Partager cet article

Repost 0
Published by scout - dans Fiches Pratiques
commenter cet article

commentaires

Annie Versaire 09/10/2007 12:01

L'étrille qui croque une crevette doit avoir la myxomatose :http://fr.wikipedia.org/wiki/Myxomatose

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -