Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Réunion Anciens Scouts 24èmeToulouse
  • Réunion Anciens Scouts 24èmeToulouse
  • : Les anciens scouts de la 24ème Toulouse. Dans les années 1960/1970 ils usaient le fond de leurs shorts en velours brun sur les bancs qu'ils avaient eux-mêmes construits à l'occasion d'un camp. 40 années plus tard, ils décident de se retrouver.
  • Contact

  • scout
  • Atteints par la soixantaine, quelques Anciens Scouts de la 24ème Toulouse se retrouvent annuellement avec leurs Ami(e)s autour d'un repas. À cet effet, ils ont rénové leurs antiques tentes,sorti leurs guitares et entonnent les chants traditionnel
  • Atteints par la soixantaine, quelques Anciens Scouts de la 24ème Toulouse se retrouvent annuellement avec leurs Ami(e)s autour d'un repas. À cet effet, ils ont rénové leurs antiques tentes,sorti leurs guitares et entonnent les chants traditionnel

Référencements

Rechercher

Où en est-elle ?


Pour les Jardiniers


Calendrier-lunaire.net

Nouvel An

10 janvier 2008 4 10 /01 /janvier /2008 15:39
Comme cela a déjà été dit, le choix du foyer dépend de quelques paramètres qu'il conviendra  d'apprécier. Ce choix dépend tout d'abord de ce que l'on veut faire, puis du lieu, de l'évènement, des matériaux disponibles et bien sûr du bois d'arbre à brûler.

undefined

Au plus simple, pour se chauffer par exemple, mais ausi pour faire un peu de cuisine on pourra se contenter du modèle " "Pyramidal".

Il s'allume par tous temps, donne chaleur et lumière, mais consomme beaucoup de bois. Sa chaleur étant irrégulière, il est juste bon pour une veillée improvisée.
Il n'est pas recommandé en cas de vent violent. Les escarbilles pouvant propager le feu dans l'environnement.

Si l'on a un peu de temps devant soi, un peu de vaillance  et une pelle, on pourra confectionner un foyer "polynésien".
Contrairement au modèle précédent, il chauffe bien, conserve la chaleur et se moque du vent. Le seul inconvénient qu'on peut lui trouver c'est qu'il ne peut supporter qu'une seule marmite. Si la cuisine nécessite plusieurs cuissons simultanées, il faudra creuser autant de trous que de gamelles utilisées. (à condition d'avoir une pelle).
Au point de vue sécurité incendie, il est plus convenable que le précédent. Après usage, il suffit de rabattre les montants de terre dans le trou et de tasser (geste écolo !)
undefined

foyer81.gif

Pour une veillée réussie, rien ne vaut le modèle "bûcher". Il demande un temps de préparation certain, mais il se consummera tout au long de la veillée, sans que l'on aît à le recharger (sauf prolongations).
Attention ce modèle a servi à d'autres fins !
undefined

undefined

En déplacement (Randonnée, exploration), le modèle "du Berger" est souvent utilisé. Facile à installer, on trouve toujours quelques grosses pierres par ci, par là. Econome en bois, il disperse tout de même la chaleur et l'équilibre peu stable de la gamelle est à surveiller.
Veiller à bien nettoyer les lieux avant de les quitter.


Très peu utilisé, le foyer "en sifflet" s'adapte de lui-même aux vents dominants. Son tirage est donc optimisé. En revanche, il consomme beaucoup de bois que l'on glisse facilement sous la bonamo grâce à la taille en sifflet des 4 tranchées.. Laisser libre la tranchée qui est face au vent. undefined

Le foyer sur table peut prendre les formes précédentes. Il est long à installer et met en oeuvre tout le savoir-faire "WoodCraft" de la patrouille. Mais très pratique, il fait la fierté de la patrouille qui l'a réalisé. La "table de cuisson" ne doit pas être trop haute (60 cm suffisent) car il faut parfois en descendre une grosse marmite pleine d'asinat ou de cassoulet. Il ne faudrait pas la renverser !
La longueur de la table peut être adaptée en fonction du nombre de foyers, d'un espace de préparation (voir schéma) et souvent, un vaisselier lui est associé.

Le foyer repose sur une épaisse couche de boue afin d'éviter que le premier feu allumé ne se retrouve pas rapidement dans le bac à cendres, sous la table construite du même bois  d'arbre.
undefined

undefined Le trépied est un accessoire pour ces différents foyers. Il permet, grâce à une crémaillère, de régler la hauteur du chaudron afin d'adapter la puissance du feu à la cuisson en cours.

Quelques réflexions ou précautions :
Le feu, purificateur et régénérateur (comme l'eau par ailleurs), est l'un des symboles qui nous rappele la réalité de la vie . Utilisé à la fois pour se chauffer, se nourrir, égayer une veillée ou une fête, il est exigeant. et demande des compétences certaines..  En effet, il brûle, dévore, détruit, il étouffe par sa fumée s'il est mal maîtrisé....


Partager cet article

Repost 0
Published by scout - dans Fiches Pratiques
commenter cet article

commentaires

Goeland 11/01/2008 10:21

Ne pas oublier le plus majeur des foyers: le soleil !

liza 10/01/2008 22:11

Quelle technique ! Moi je ne connais que les plaques électriques ou le réchaud à gaz à la rigueur !LIZAGRECE

Bison Tranquille 10/01/2008 21:45

Hugues des Arcis, après la prise de Montségur et l'embrasement du bûcher à du faire des petits dans la région. On les a nommé les Petits d'Arcis, ce qui en abrégé est devenu Arci....zet.

jean talus 10/01/2008 18:57

ça alors j'en apprend des choses avec vousmerci !

Fourmi démocrate 10/01/2008 18:35

Un excellent article sur les fondamentaux du scoutisme.

goeland 10/01/2008 17:59

Ben ça fait aussi chaud au coeur, un bon foyer !

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -