Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Réunion Anciens Scouts 24èmeToulouse
  • Réunion Anciens Scouts 24èmeToulouse
  • : Les anciens scouts de la 24ème Toulouse. Dans les années 1960/1970 ils usaient le fond de leurs shorts en velours brun sur les bancs qu'ils avaient eux-mêmes construits à l'occasion d'un camp. 40 années plus tard, ils décident de se retrouver.
  • Contact

  • scout
  • Atteints par la soixantaine, quelques Anciens Scouts de la 24ème Toulouse se retrouvent annuellement avec leurs Ami(e)s autour d'un repas. À cet effet, ils ont rénové leurs antiques tentes,sorti leurs guitares et entonnent les chants traditionnel
  • Atteints par la soixantaine, quelques Anciens Scouts de la 24ème Toulouse se retrouvent annuellement avec leurs Ami(e)s autour d'un repas. À cet effet, ils ont rénové leurs antiques tentes,sorti leurs guitares et entonnent les chants traditionnel

Référencements

Rechercher

Où en est-elle ?


Pour les Jardiniers


Calendrier-lunaire.net

Nouvel An

1 avril 2009 3 01 /04 /avril /2009 08:10
Nous aurions pu aussi intituler cet article "Massacre à la tronçonneuse", tellement cet outil a rugi dans le vallon que Fourmi Démocrate et Goéland Espiègle observent pour en évaluer l'étendue du travail. Auparavant, un passage en Mairie a été nécessaire pour obtenir la "carte déchetterie" et déclarer l'écobuage envisagé.


Avec les conseils avisés de Goéland, à l'instar des Municipaux, Fourmi entamme donc le massacre.
Un qui travaille, l'autre qui surveille, les normes de sécurité municipales sont respectées;

Fourmi est passé "Maître dans l'art de manier la tronçonneuse".
Il mérite la distinction ci-dessous :


¡ Les voilà en action !


Le temps étant heureusement à la pluie, tous les débris sont amassés sur
une aire dégagée, pour y être incinérés. Spectaculaire !

Goéland sifflotait allègrement "Monte flamme légère, feu de camp si chaud, si beau ... !", pendant que Fourmi tentait de se rassurer sur d'éventuels départs d'incendie dûs aux petites escarbilles qui s'échappaient du haut des flammes.


Aussitôt coupées les branches de chêne vert, les brindilles de petit houx, de thym et de romarin sont transportées et jetées sur le foyer ardent. La chaleur qui s'en dégage est extrême et l'odeur épicée.

¡ à suivre !






Partager cet article

Repost 0
Published by scout - dans Actualités
commenter cet article

commentaires

artsomdede 02/04/2009 21:18

en reprenant le commentaire précédent:"Finalement beaucoup d'énergie dépensée, beaucoup de risques encourus, pour un piètre résultat, c'est toujours autant la forêt vierge dans le coin !!! "En transposant à la situation actuelle sur un plan plus général, je me pose la question suivante:votre méthode de travail ne serait elle point inspirée du sarkozisme????

Robin Duboiss 01/04/2009 22:02

finalement, on cosntate que : Goéland avait oublié la loi qui préconise de débroussailer régulièrement ses terres, il peut siffloter tranquillement avec cette opération.il aurait pu louer des lamas il parait que c'est sensass pour débroussaille

Robin Dubois 01/04/2009 12:48

Finalement beaucoup d'énergie dépensée, beaucoup de risques encourus, pour un piètre résultat, c'est toujours autant la forêt vierge dans le coin !!! Manquait surement Zèbre Conteur pour coordonner les affaires. Vous avez au moins fait une grillade pour rentabiliser les braises?

Jean Talus 01/04/2009 12:42

avec des flammes pareilles étonnant que vous n'ayez pas pris un canadair sur le coin du museau!!!!!!

FD 01/04/2009 11:20

ça a laissé quelques traces!!! muscles endoloris notamment par manque d'entraînement.

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -