Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Réunion Anciens Scouts 24èmeToulouse
  • Réunion Anciens Scouts 24èmeToulouse
  • : Les anciens scouts de la 24ème Toulouse. Dans les années 1960/1970 ils usaient le fond de leurs shorts en velours brun sur les bancs qu'ils avaient eux-mêmes construits à l'occasion d'un camp. 40 années plus tard, ils décident de se retrouver.
  • Contact

  • scout
  • Atteints par la soixantaine, quelques Anciens Scouts de la 24ème Toulouse se retrouvent annuellement avec leurs Ami(e)s autour d'un repas. À cet effet, ils ont rénové leurs antiques tentes,sorti leurs guitares et entonnent les chants traditionnel
  • Atteints par la soixantaine, quelques Anciens Scouts de la 24ème Toulouse se retrouvent annuellement avec leurs Ami(e)s autour d'un repas. À cet effet, ils ont rénové leurs antiques tentes,sorti leurs guitares et entonnent les chants traditionnel

Référencements

Rechercher

Où en est-elle ?


Pour les Jardiniers


Calendrier-lunaire.net

Nouvel An

9 juillet 2012 1 09 /07 /juillet /2012 21:32

La veille au soir, pas de veillée ! pas de guitare, pas de banjo ! Pourtant Rabaute et Panda étaient prêts à pousser la chansonnette. Mais le camping ne s'y prêtait pas. Des voisins fêtaient un anniversaire et il nous aurait fallu monter le ton. Aussi, au petit matin, à l'instar des Moines de Saint Bernardin nous nous sommes levés tôt, avons pris notre petit déjeuner, fait le plein des réservoirs, plié le camp et avons attendu que les Ex-BlueRaiders se réveillent dans la continuité pour prendre congé.

Il est 8 heures au clocher de l'église de Nant quand nous enfourchons nos vaillantes péteuses. Elles vont tout d'abord nous mener sous le viaduc de Millau par la vallée de la Dourbie. La vallée, légèrement embrumée, est magnifique.

 

Nant_4.jpg

 

Caribou redécouvre une fleur qui semblait avoir disparu de nos campagnes : le coquelicot.

Nant_5.jpg

 

 

Plus loin, Héron s'extasie devant un moulin.

Nant_6.jpg

 

Nous nous arrêterons dans un magnifique village situé en dessous des espaces ruiniformes de Montpellier-le-Vieux : La Roque Sainte-Marguerite. Rabaute va y découvrir un gigantesque four banal de 1492. Nous n'y avons pas rencontré José Bové, mais nous y avons consommé notre petit café matinal. Nous avons ensuite poursuivi vers Millau et son viaduc.

 

 Nant_7.jpg

 

Viaduc où une pause s'impose.

 

Roquefort_1.jpg

 

C'est là que nous perdons Héron et son fourgon. Il a pris quelques risques en descendant par un chemin de chantier jusqu'au bord du Tarn pour admirer le viaduc depuis sa base, dans son intégralité. Nous le retrouverons plus tard sur la route vers Roquefort-sur-Soulzon !

 


 

 

Après avoir admiré l'ouvrage sous toutes ses facettes, nous enfilons nos gants pour Roquefort-sur-Soulzon.

Roquefort_2.jpg

 

La route est agréable, le trafic est fluide et, comme cela en a été le cas jusqu'à présent, les conducteurs sont respectueux à l'approche de notre convoi.

 

 

Un joli rond-point animé nous attend à Lauras, nous le contournerons pour prendre la direction de notre objectif de la mi-journée.

Roquefort_8.jpg

 

L'arrivée à Roquefort se mérite. La route contourne en grimpant le piton rocheux "le Combalou" qui est truffé de caves d'affinage.    

       

Après un repas composé encore de mets locaux grapillés au fil du Blue Raid, nous sommes contraints à une prise de somnicaments afin d'attendre l'ouverture de la Cave Papillon.

Roquefort_7.jpg

 

Roquefort_3.jpg

 

C'est donc frais et dispos que nous descendons dans les entrailles de cette cave.

Roquefort_4.jpg

 

 

Dégustation consommée, nous faisons l'achat d'une demi-boule de Papillon noir, le meilleur de la série. Héron se fend d'une bouteille de Sauternes qui s'associe, parait-il, parfaitement à la consommation de ce merveilleux fromage dont la réputation n'est plus à faire. Nous pourrons confirmer dans la soirée que la symbiose entre ces deux productions est vraiment remarquable.

Nous quitterons, avec satisfaction, cette bourgade en direction de Cornus où un camping est annoncé sur les cartes. Après une grimpette de force 3, nous arriverons dans la vallée de la Sorgues où, par le fait du hasard, nous croiserons un convoi de trois mobylettes chevauchées par Goujon Ordonné, Fourmi Démocrate et Moineau Affable.

 

 

 

Pas de camping à Cornus, nous poursuivons jusqu'à "le Caylar", après avoir grimpé une petite côte de force 10, voire 12 par endroits.

 

C'est donc au Domaine des Templiers (22ha) que nous installerons notre campement léger.

 

 


La saison n'a pas encore débuté et la propriétaire du camping commence à s'inquiéter. C'est de loin, rapport qualité/prix, le meilleur camping que nous avons occupé depuis notre départ. Ce qui ne veut pas dire que les autres ne valaient rien.

 

 Le_Caylar_1.jpg

 

Après une bonne séance de relaxation, comme à son habitude, Rabaute a pu s'isoler dans un coin du camping propre à la méditation. Grâce à la concavité du rocher auprès duquel il s'est installé, nous avons pu l'écouter faire ses dévotions et avons bénéficié de ses litanies.

 Le_Caylar_2.jpg

 

Encore une journée riche en évènements !

 


Partager cet article

Repost 0
Published by scout - dans Raid 2012
commenter cet article

commentaires

le vieux campeur 11/07/2012 21:04


mais où est donc passée la deuxième compagnie ?????????

jojo 10/07/2012 13:57


merde je me suis couché trop tôt, je n'ai pas vu le son et lumières !!!!

scout 10/07/2012 16:48



tu n'as donc pas entendu les patenôtres de Rabaute !



Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -