Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Réunion Anciens Scouts 24èmeToulouse
  • Réunion Anciens Scouts 24èmeToulouse
  • : Les anciens scouts de la 24ème Toulouse. Dans les années 1960/1970 ils usaient le fond de leurs shorts en velours brun sur les bancs qu'ils avaient eux-mêmes construits à l'occasion d'un camp. 40 années plus tard, ils décident de se retrouver.
  • Contact

  • scout
  • Atteints par la soixantaine, quelques Anciens Scouts de la 24ème Toulouse se retrouvent annuellement avec leurs Ami(e)s autour d'un repas. À cet effet, ils ont rénové leurs antiques tentes,sorti leurs guitares et entonnent les chants traditionnel
  • Atteints par la soixantaine, quelques Anciens Scouts de la 24ème Toulouse se retrouvent annuellement avec leurs Ami(e)s autour d'un repas. À cet effet, ils ont rénové leurs antiques tentes,sorti leurs guitares et entonnent les chants traditionnel

Référencements

Rechercher

Où en est-elle ?


Pour les Jardiniers


Calendrier-lunaire.net

Nouvel An

28 septembre 2013 6 28 /09 /septembre /2013 16:21

Cette dernière étape achèvera la boucle commencée le 14 juin dernier. Elle nous conduira de Valence-sur-Baïse jusqu'à notre point de départ. Une journée par monts et par vaux au travers des paysages gersois et haut-garonnais, guidé par André vers des sites remarquables de la contrée.

Nous quittons avec regrets nos hôtes valenciens.

Nous quittons avec regrets nos hôtes valenciens.

La traversée de Auch effectuée, nous prenons quelques petites départementales qui nous amènent tout d'abord à Saramon, histoire de reposer les fessiers.La traversée de Auch effectuée, nous prenons quelques petites départementales qui nous amènent tout d'abord à Saramon, histoire de reposer les fessiers.

La traversée de Auch effectuée, nous prenons quelques petites départementales qui nous amènent tout d'abord à Saramon, histoire de reposer les fessiers.

Nous sommes dans la région natale de Dédé et, en cycliste averti, il tient à nous faire connaître toutes les curiosités de la contrée, comme cette magnifique église de Simorre qui n'a rien à envier à la cathédrale d'Albi.Nous sommes dans la région natale de Dédé et, en cycliste averti, il tient à nous faire connaître toutes les curiosités de la contrée, comme cette magnifique église de Simorre qui n'a rien à envier à la cathédrale d'Albi.
Nous sommes dans la région natale de Dédé et, en cycliste averti, il tient à nous faire connaître toutes les curiosités de la contrée, comme cette magnifique église de Simorre qui n'a rien à envier à la cathédrale d'Albi.

Nous sommes dans la région natale de Dédé et, en cycliste averti, il tient à nous faire connaître toutes les curiosités de la contrée, comme cette magnifique église de Simorre qui n'a rien à envier à la cathédrale d'Albi.

Notre route nous amène alors à la découverte du site du Maquis de Mielhan où nous faisons une pause.
Notre route nous amène alors à la découverte du site du Maquis de Mielhan où nous faisons une pause.
Notre route nous amène alors à la découverte du site du Maquis de Mielhan où nous faisons une pause.
Notre route nous amène alors à la découverte du site du Maquis de Mielhan où nous faisons une pause.

Notre route nous amène alors à la découverte du site du Maquis de Mielhan où nous faisons une pause.

Sur ce lieu de mémoire, un  mémorial a été érigé à la mémoire des 67 maquisards et 4 otages massacrés par les Allemands le 7 juillet 1944,

Sur la stèle commémorative, un nom nous interpelle, c'est celui de l'oncle de notre camarade Henri B.

 

Nous reprenons notre route vers Boulogne sur Gesse, Les côtes sont parfois rudes : Héron se débrouille à les avaler avec parfois une petite poussette dynamique.Nous reprenons notre route vers Boulogne sur Gesse, Les côtes sont parfois rudes : Héron se débrouille à les avaler avec parfois une petite poussette dynamique.

Nous reprenons notre route vers Boulogne sur Gesse, Les côtes sont parfois rudes : Héron se débrouille à les avaler avec parfois une petite poussette dynamique.

Nouvelle pause-café à Boulogne-sur-Gesse chez la Maman de Dédé. Puis nous poursuivons, toujours par monts et par vaux jusqu'à Cassagene, terme de notre folle équipée. Après Aurignac, la Grise de Héron devient parfois capricieuse et l'oblige toujours à pédaler dans les côtes. Heureusement, Gérard est là et lui redonne l'élan nécessaire pour continuer la route.

Après une dernière panne à un kilomètre de l'arrivée, nous nous retrouverons, avec Campagnol Laborieux, autour de notre dernier repas en commun.Après une dernière panne à un kilomètre de l'arrivée, nous nous retrouverons, avec Campagnol Laborieux, autour de notre dernier repas en commun.

Après une dernière panne à un kilomètre de l'arrivée, nous nous retrouverons, avec Campagnol Laborieux, autour de notre dernier repas en commun.

Les mobylettes sont remisées dans les remorques, Nous sommes heureux de retrouver Panda qui a astucieusement soigné sa bronchite et a retrouvé quelques couleurs. C'est l'heure du bilan et chacun exprime sa joie d'aavoir accompli un tel périple ... malgré le mauvais temps de la première semaine. Nous avons parcouru quelques 1500 kilomètres, à la découverte de paysages et de mélocos variés. Nous nous sommes souvent replongés dans l'histoire et l'économie des territoires traversés et surtout, nous avons respecté le dicton des Hells Mobeurs de Gascogne: "On s'la pète ... en Mobylette". 

Il n'y a plus qu'à réviser nos bécanes et à trouver quelques idées pour le BlueRaid 2014.

Ils se la sont pété !
Ils se la sont pété !
Ils se la sont pété !
Ils se la sont pété !
Ils se la sont pété !
Ils se la sont pété !
Ils se la sont pété !
Ils se la sont pété !
Ils se la sont pété !

Ils se la sont pété !

Partager cet article

Repost 0
Published by scout - dans blueraid 2013
commenter cet article

commentaires

Le vieux campeur 14/10/2013 09:12

Promis, l'année prochaine nous testons le Blueraid !

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -