Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • : Réunion Anciens Scouts 24èmeToulouse
  • Réunion Anciens Scouts 24èmeToulouse
  • : Les anciens scouts de la 24ème Toulouse. Dans les années 1960/1970 ils usaient le fond de leurs shorts en velours brun sur les bancs qu'ils avaient eux-mêmes construits à l'occasion d'un camp. 40 années plus tard, ils décident de se retrouver.
  • Contact

  • scout
  • Atteints par la soixantaine, quelques Anciens Scouts de la 24ème Toulouse se retrouvent annuellement avec leurs Ami(e)s autour d'un repas. À cet effet, ils ont rénové leurs antiques tentes,sorti leurs guitares et entonnent les chants traditionnel
  • Atteints par la soixantaine, quelques Anciens Scouts de la 24ème Toulouse se retrouvent annuellement avec leurs Ami(e)s autour d'un repas. À cet effet, ils ont rénové leurs antiques tentes,sorti leurs guitares et entonnent les chants traditionnel

Référencements

Rechercher

Où en est-elle ?


Pour les Jardiniers


Calendrier-lunaire.net

Nouvel An

19 octobre 2007 5 19 /10 /octobre /2007 19:06

L' HISTOIRE DU LEGENDAIRE « QUATRE BOSSES »

 

            C'est dans les années 1860 qu'on annonce au nommé John Batterson STETSON,  fils d’un chapelier à Orange dans le New Jersey, alors qu’il a une trentaine d’années, qu'il est atteint de tuberculose et que ses jours sont comptés, il décide donc de voyager vers l’Ouest et voir du pays avant de mourir. Ses voyages semblent avoir eu un effet bénéfique sur sa santé et son moral car, après avoir étudier les coutumes vestimentaires des pionniers et des cowboys qu’il fréquente pendant cinq années (en pleine ruée vers l’or), il constate que ces derniers utilisent des couvre-chefs de qualités très médiocres, il décide donc de leur proposer un chapeau plus performant et se lance en 1865, avec peu de moyens, dans la création d’une petite fabrique à Philadelphie : la Hat Company.

 

PubStetson.jpg BossOfThePlains.jpg

Un an après les " Hats Of The West" dont fait partie le fameux "Boss Of The Plains" sont nés.

            Contrairement à ce que tout le monde pense, J.B. Stetson ne serait pas le créateur du « Boss Of The Plains » en effet la société Christy’ Hats de Bristol en Angleterre, qui a déposé avant lui le brevet d’un modèle similaire, lui intente un procès. A l’issue d’une longue procédure, Stetson devra se rendre à l’évidence et acheter le brevet à Christy pour pouvoir commercialiser ce chapeau. Cela ne l’empêche pas de créer de nombreux modèles d’ excellente qualité, il est de plus un redoutable promoteur.

               Vingt ans après en 1886 la Stetson Hat Company, dont l’usine principale se situe à St Joseph dans le Missouri, est la plus grande fabrique de chapeau du monde.

               Ce type de coiffure existait auparavant. mais l’innovation de J.B.Stetson consiste à mettre au point ce que les anglo-saxons appellent le fur-felt, autrement dit un feutre à base de poils d’animaux (castor, lapin,…) garantissant une étanchéité et une isolation supérieures à celles du feutre de laine (wool-felt), ainsi qu’une déformation moindre.

  -cowboy-hats.jpg

 

            Le Feutre :(un peu de culture, tout de même !) La fabrication du feutre est une technique très ancienne antérieure au  tissage, il s’agit d’une étoffe confectionnée à partir de l'enchevêtrement de fibres de laine non filées qui s’accrochent entre elles grâce aux minuscules écailles qui les recouvrent.
 ecaille-laine.gif

Fibre de laine grossie

         Quelques icones de l’Ouest américain, comme William Frederick Cody alias "Buffalo Bill", Martha Jane Canary alias "Calamity Jane" et le Colonel George Armstrong Custer, font entre autres partie de ses « clients ».

              Il en coûtait, à cette époque, presque un mois de salaire pour s’offrir cette Rolls du chapeau. De nos jours, le premier prix pour un Stetson « Boss of the plains » fur-felt (industriel) est d’ environ 150 à 200 dollars.

            Vers 1894 ses chapeaux vont être adoptés de façon officieuse par la Police montée du nord ouest du Canada au détriment du casque colonial (blanc en liège) alors réglementaire. Elle fera en 1903 du «The Boss of the Plains » son couvre-chef officiel avec les quatre enfoncements symétriques que nous connaissons.

Police-montee.jpg v3-c3-s01-ss03-01.jpg
Les fameuses tuniques rouges La guerre contre les Boers

            
            En 1899 alors qu’éclate la guerre des Boers entre l’Angleterre et les états Sud-Africains du Transvaal et d’Orange, Le Canada est sollicité dans le cadre de son appartenance à l’empire Britannique, et envoie un contingent de 7300 hommes dont certaines unités sont équipés dés 1901 du fameux « Boss of The Plains » que les scouts français surnomment le « quatre bosses » qui serait plutôt le « quatre creux ».

MilitaryHat.gif
            Le général Baden Powell est très rapidement séduit par ce couvre-chef fonctionnel et en commande aussitôt 10 000 pour ses soldats et éclaireurs à la J.B. Stetson Hat Company.

               Lorsqu’en 1907 Baden Powell crée le BBS (British Boy Scouts) à Londres, le fameux Stetson « quatre bosses » de la Gendarmerie Royale du Canada (Police Montée Canadienne) sera approuvé comme future coiffure pour les scouts. On l’appellera aussi le « BiPi ».
                
                 John Batterson Stetson
s’éteint en 1906. sa société produit alors deux millions de chapeaux par an.
               Vers la fin de sa vie,  il apporte un soutien financier important à des œuvres caritatives, il aide à la création d’universités qui portent toujours son nom et participe à la création des YMCA à Philadelphie. Sa société fabrique toujours des chapeaux, d’une part industriellement, mais également pour de nombreux modèles de façon traditionnelle entièrement à la main.

Stetson, it's not just a hat, it's the hat  !

Dans un prochain article, nous étudierons l'art de porter le "quatre bosses"  par les anciens de la 24°T,  cela risque de ne pas être triste !!!

A bientôt !

 

Partager cet article

Repost 0
Published by scout - dans Fiches Pratiques
commenter cet article

commentaires

microneedle skin dermal roller 28/01/2014 10:51

It was interesting to know about French leaders in 18th century. I am doing a research on this and this article was very helpful for me. Thanks for sharing this with us and keep posting more updates in your blog.

sebastien 25/06/2010 09:42



Si vous souhaitez voir le chapeau boss of the plains et pourquoi pas le commander, il est en vente sur www.chapellerie-traclet.com rubrique Stetson



chritophe 24/03/2009 21:58

felicitation pour votre article, il est trés rare viore voir cela, si vous aimez les chapeaux rendez-vous rur www.maisondulac.fr specialiste stetson!

Goéland 20/10/2007 23:56

Quatre bosses ? chapeau !!!!ben ça fait 2 chameaux ou 4 dromadaires, non ?il y a les bicornes, les tricornes aussi...etc...

Antoine Ducresson 20/10/2007 18:59

Cet article a l'air d'un amuse-gueule, la suite semble être plus croustillante. Nous oublierons ainsi la défaite du XV de _ _ _ _ _  .Si les gars de la 24ème avaient été sur le terrain, le résultat aurait été différent, putain, con ! Mais nous étions devant notre télé, impuissants de par le fait.

Yvan Cépompopuce 20/10/2007 16:42

les bosses: c'est parce quand ils étaient content ils tiraient en l'air et les plombs de cartouches en retombant leur écornaient le chapeau ?

Fourmi Démocrate 20/10/2007 12:12

Une petite réflexion hors sujet concernant le match Argentine France d'hier au soir. Augustin Pichot est un magnifique capitaine et tire vers les sommets cette équipe Argentine, il est partout, au four et au moulin.Le XV de France n'a pas d'évidence un meneur de jeu sur le terrain, c'est la faute à Laporte qui n'a pas su donner une âme à son équipe. il n'a rien délégué !La méthode bourrin n'a pas payé, il vaut peut être mieux, tout compte fait ?.........

Robert Wald 20/10/2007 11:54

Avec Buffalo Bill, les bisons à l'époque n'étaient pas tranquilles....

Créer un blog gratuit sur overblog.com - Contact - CGU -